HAUT

Utilisation des calculatrices électroniques à compter de la session 2018

La mise en œuvre des prescriptions pour les épreuves d’examen à partir de 2018 impose d’en informer les familles dès maintenant, afin que les élèves entrant en seconde puissent éventuellement acquérir des calculatrices convenant à leur futur usage (note de service du 2 avril 2015 disponible à l’adresse http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=87354 ). Les trois constructeurs de calculatrices diffusant leurs produits en France disposent tous de modèles munis du « mode examen », et ont prévu de présenter leurs nouveaux modèles très largement. Cette note de service ne concerne pas les BTS.

Cordialement,

HAUT

Annie BOISMARD

Annie,

Rédiger le discours d’un départ en retraite, c’est un peu résoudre l’équation de la quadrature du cercle.

Quelques paramètres d’abord, qui ne sont pas, loin s’en faut, des constantes puisque fonction du temps qui passe :

  • Trente-cinq ans de service, dont trente-quatre à Blanche de Castille ;
  • Quinze de nos collègues ici présents n’étaient pas nés lorsque vous avez débuté ;
  • Quatre, cinq ou six Chefs d’établissement se sont succédés sans pour autant vous faire changer.

Quelques inconnues ensuite, à déterminer mais que nous pouvons déjà encadrer :

  • Entre deux et quatre mille élèves se sont assis devant vous, difficile à compter pour peu que vous les ayez eus plusieurs années ;
  • Quelques cinquante mille copies corrigées par vos soins ;
  • Vous avez participé à six ou sept-cent conseils de classe ;
  • Et à une centaine de journées pédagogiques seulement.

Connaissant et appréciant vos qualités pédagogiques, la probabilité que vous ayez mis des zéros sur vingt doit être proche de ce zéro justement.

Si l’on cherche le centre de gravité de toutes ces données, cela fait sourire, car si vous avez mené votre mission avec grand sérieux, nous ne vous avons jamais connue que de bonne humeur.

Trouver l’orthocentre est trivial, votre droiture étant sans équivoque.

La recherche du centre du cercle inscrit en vous sera beaucoup plus délicate. Il faudrait pour cela en définir les limites internes, et, heureusement pour nous, votre profondeur d’âme n’en admet pas.

Si l’on envisage de vous circonscrire dans un autre cercle, vous saurez de vous-même prendre la tangente sans vous laisser encombrer les sinus.

La contraposée est faite. Vous n’êtes pas un triangle, même s’il était tentant d’en définir les trois côtés : probité, professionnalisme, humanité. Vous n’y tenez pas. Une quatrième dimension, au moins, nous échappe.

Serait-ce celle de l’amitié ? Si tel est le cas, alors sa grandeur est infinie, et dans cette quadrature, le rayon du cercle aussi. Je vous laisse imaginer alors la confusion entre cercle et tangente.

Bon vent à vous, Annie, sur cette tangente de l’esprit, même si vous restez dans le cercle béni de nos amis.

Luc THUILLIER

Chef d’Établissement